23/01/2010

Vaincre l'adversité

famille 012

Destin, importé d'ailleurs
Venu d’une immense famille
L’être vint mener son labeur
Sur une planète, non des meilleurs
De l’immensité

Naquit sur un chemin
Montrer le meilleur de soi
Offrant sa vie d’humain
Et infiniment, tristesse et joie
Dans cette humanité

Un être pourtant altruiste
Son investissement pour tous et tout
Alimenta, l’envie, la jalousie et vice
Dû repousser, méprisant « Les fous »
De société corrompue

Combattant bien des guerres
Oh Dieu ! Dans quelle galère ?
Sauvage ! Parmi les naufragés !
Pourrais-je tourner la page ?
De tant de ravages !

Bien des êtres, peu scrupuleux
Sur le chemin ont semé
Des épines gonflant la douloureuse
Cicatrice de cœurs déchirés !
Ces diables ont châtiés.


14:11 Écrit par marine dans poéme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Et ben, si c'est du veçu, je te souhaite du courage ..

Écrit par : martine | 28/01/2010

Les commentaires sont fermés.